Daroul Ifta
Centre de Recherche et de Fatawa (Avis Juridique Islamique)

Le divorce (at Talâq)

Il est totalement erroné de croire qu’il est nécessaire au mari de prononcer 3 Talâq pour être divorcé de son épouse. Il lui suffit de le dire une ou deux fois explicitement pour que le divorce prenne effet immédiatement (c’est à dire que l’épouse entrera en période de Iddat-viduité). Un ou deux Talâq s’appelle  « Talâq Radj-i » (c.a.d. révocable).

Il convient à l’épouse de rester dans la maison de son mari pendant la période de Iddat (qui correspond généralement à une période de trois Haydh-menstrues) et de s’embellir afin de faire revenir son mari sur sa décision. Si ce dernier revient sur son Talâq, le Iddat de l’épouse prendra fin immédiatement .

Mais si après une période de trois Haydh, il n’a rien fait ou dit pour revenir vers elle, cette dernière ne sera plus considérée comme son épouse. Si l’ex mari veut revenir avec son ex femme, il lui suffira de faire à nouveau le nikah avec l’accord de celle-ci. Par contre, si la femme décide de se marier avec une autre personne, elle pourra le faire.

Il est à noter qu’en aucun cas, il ne faut donner trois Talâq à l’épouse car il est fort possible que le mari regrette et veuille retourner avec elle, et dans ce cas, il ne pourra le faire, alors qu’en donnant un seul divorce il y a toujours une solution possible.

Question répondue par Mw Bilal Gangat le 17/03/2016 à 16:17
  • Si l'enfant est un garçon, c'est la mère qui est en droit pour la garde de l'enfant jusqu'à ce qu'il devienne indépendant, c'est-à-dire qu’il soit capable de manger, boire, s'habiller et faire ses besoins tout seul, ce qui correspond généralement à l'âge de 7 ans.
     
  • Si c’est une fille, c'est la mère qui est en droit pour la garde de l'enfant jusqu'à ce qu'elle atteigne l'âge de l'éveil physique qui correspond généralement à l'âge de 9 ans.
     

Après l'âge de 7/9 ans, le père peut faire valoir son droit de garde de l’enfant et la mère ne peut pas empêcher l'enfant de partir.

Lorsque l’enfant atteint l’âge de la puberté, qu'il devient mature et responsable, il pourra librement choisir de rester chez l’un des parents. (Raddoul Mouhtaar vol.3 pag.566)

Question répondue par Moufti louqman Ingar

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 17/03/2016 à 16:17

Wa alaikoum salam. Ce genre de cas nécessitant plus de détails pour mieux cerner l'historique, merci de nous communiquer un numéro de téléphone si vous êtes à la Réunion ainsi que votre ville afin qu'on vous mette en contact avec un savant de votre ville.

Question répondue par Moufti Fayzal Valy le 28/04/2016 à 20:00
The bottom