Daroul Ifta
Centre de Recherche et de Fatawa (Avis Juridique Islamique)

Les aumônes non obligatoire (Sadaqa – Lillah)

Si les associés ont donné au gérant la permission de s'acquitter de la Zakâte en leur nom, la somme donnée en Zakâte sera valable.

Par contre, si le gérant s'est acquitté de la Zakâte au nom des associés sans leur permission :

  • Tant que la somme donnée en Zakâte se trouve entre les mains du pauvre ou du destinataire (c'est-à-dire qu'il ne l'a pas encore dépensé), les associés peuvent encore faire l'intention de la Zakâte sur la somme que le gérant a donné et la Zakâh sera valable.
     
  • Si le destinataire a déjà dépensé l'argent qui lui a été donné en Zakâte, les associés ne pourront plus faire l'intention de la Zakâte sur cet argent. Ils devront donc à nouveau s'acquitter correctement de la Zakâte.

En ce qui concerne une somme offerte avec l'intention de Sadaqah (aumône surérogatoire), le gérant doit obtenir l'autorisation des associés avant de prélever cette somme de leurs biens. (Raddoul Moukhtâr vol.2 pg.268)

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 04/05/2016 à 09:26
The bottom