Daroul Ifta
Centre de Recherche et de Fatawa (Avis Juridique Islamique)

Divers

Dans un Hadith authentique, il est rapporté que le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) a dit : "Les actes ne valent que par leur intentions". (cité dans Boukhâri et Mouslim)

Dans le cas de figure que vous exposez, votre intention réelle a une importance fondamentale :

  • Ainsi, si vous considérez que ces sommes que vous épargnez sur un compte en banque sont destinées à vos enfants, mais que, dans le même temps, vous vous réservez également le droit de les utiliser pour vous et vos besoins personnels si le besoin se présente, dans ce cas cet argent est à vous et vous devez y prélevez la Zakâte annuellement si vous êtes imposables.
     
  • Par contre si vous considérez que cet argent appartient véritablement à vos enfants, en ce sens que vous n’y avez plus aucun droit, alors ces sommes appartiennent réellement à vos enfants. Tant qu’il n’auront pas atteint l’age de la puberté (bouloûgh), vous n’aurez pas à y prélevez la Zakâte.

Question répondue par mw Mouhammad Patel

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 17/03/2016 à 16:17

Il n’y a pas de Zakâte sur tous les biens de provenance strictement harâm. Il faut savoir que ces biens là ne nous appartiennent pas. L’argent perçu de l’intérêt ou des jeux du hasard doit être donné intégralement à un pauvre nécessiteux et cela sans même intention de récompense. (Kifayatoul moufti V.4 - P.142)

Question répondue par Moufti Fayzal Valy

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 17/03/2016 à 16:17

Si la dette s’étend sur plusieurs années alors on ne prendra en compte que le montant qui doit être payé pendant une année; c’est ce montant (et non pas la totalité de la dette) qui sera déduit de la valeur des biens imposable. (Fatawa Daroul ouloum Zakariyya)

Question répondue par Moufti Fayzal Valy

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 17/03/2016 à 16:17

Il est permis de donner la Zakâte à un enfant n’ayant pas atteint l’âge de la puberté si son père mérite de recevoir la Zakâte.

Question répondue par Moufti Fayzal Valy

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 17/03/2016 à 16:17

Il y a un consensus (ijma') entre les savants sur le fait que la zakâte sur les bijoux ou autres objets se calcule d'après le poids au prix du marché, et non pas d'après la valeur actuelle du bijou après valorisation par un bijoutier (Fatâwa 'Âlamgiriyyah 1/178,179) .

Néanmoins, certains savants hambalites autorisent le calcul sur la valeur actuelle du bijou car ce mode de valorisation est plus profitable aux pauvres (anfa' lil fouqarâ) (Al Moughni 3/15,16) .

Question répondue par Moufti Louqman Ingar le 23/10/2013 à 12:14
The bottom