Daroul Ifta
Centre de Recherche et de Fatawa (Avis Juridique Islamique)

La prière mortuaire

La prière du défunt (Salât oul Djanâ-iz) selon l'école hanafite se fait de la manière suivante :

  1. Lever les mains à la hauteur des oreilles en prononçant le Takbîr (en disant "Allâhou akbar") à voix basse et les croiser ensuite au dessous du nombril.
  2. Réciter le "çana" (faire les louanges d'Allah)
  3. Prononcer un 2ème Takbîr toujours à voix basse sans lever les mains.
  4. Lire le "Douroud Charîf" / "Salât-alan-Nabiy" (salutations sur le Prophète sallallâhou 'alayhi wa sallam)
  5. Prononcer un 3ème Takbîr toujours à voix basse sans lever les mains.
  6. Lire l'invocation suivante :

    "Allâhoummar fir-li hayyina wa mayyitina wa châhidina oua ghâ-ibina
    wa saghî-rina oua kabîrina
    wa zakarina ou onçâna;
    Allâhoumma man ahyaytahou minnâ fa-ahyihi alal islâm;
    wa man tawaffaytahou minna fatawaffahou alal îmân
    ."

     
  7.  Prononcer un 4ème Takbîr toujours à voix basse sans lever les mains.
  8. Faire les salâm à droite et à gauche exactement comme dans la Salah.

A titre de rappel, les actes obligatoires (Farâ-idh) de la Salât oul Djanâ-iz sont les suivants :

  1. Se tenir debout (Quiyâme)durant toute la Salâh.
     
  2. Prononçer les 4 Takbîrs.
Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 17/03/2016 à 16:17

Si la salât oul Djanâ-iz a été accomplie, alors il n’est plus nécessaire de la refaire. Par contre, si la famille souhaite le refaire, alors plusieurs cas se présentent :

  1. Si la famille (wali) a donné l’autorisation -explicite ou implicite- de s’occuper du mayitte et d’accomplir la Salât oul Djanâ-iz, alors on ne pourra pas accomplir une deuxième fois la Salât.

 

  1. Si la Salât oul Djanâ-iz a été accompli sans l’autorisation (ou sans la présence) du wali, alors :
  • Si celle-ci a été accomplie par un Imâm (qui possède toutes les qualités requises pour l’imâmat), alors on ne pourra pas la refaire une deuxième fois.
  • Si la Salât a été accomplie par quelqu’un qui n’est pas imâm, ni ne possède toutes les qualités requises pour l’imâmat, alors le wali peut s’il le désire refaire Salât oul Djanâ-iz
Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 25/02/2016 à 11:32
The bottom