Daroul Ifta
Centre de Recherche et de Fatawa (Avis Juridique Islamique)

La Salât de remplacement (Qadha)

Réponse : C’est un très grave péché de manquer volontairement la salât, que ce soit à la maison ou en voyage. Le Prophète (sallallâhou’alayhi wa sallam) a dit :

" Celui qui ne respecte pas la salât n’aura ni lumière, ni argument (en sa faveur),
ni salut
(le jour du jugement dernier)…".

Le calife Oumar (radhiy Allâhou ‘anhou) disait : "Il n’y a pas de place dans l’Islam pour celui qui ne fait pas la salât."

C’est justement dans le souci que nul ne délaisse cette obligation formelle d’Allah que la Chari'ah nous donne des facilités lorsqu’on se trouve en voyage. Par exemple le voyageur fera deux rak’âte au lieu de quatre, il fera le tayyamoum à la place du woudhou s’il n’y a pas d’eau etc…

Néanmoins, s’il arrive à une personne de manquer des salât en voyage, alors elle remplacera les salât manquées avec Qasr (deux rak’âte au lieu de quatre pour les salât fardh), même si elle accomplit le qadha après être rentrée chez elle. (Kabiiri Pag.544)

Question répondue par Moufti Fayzal Valy

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 02/11/2013 à 11:18

Pour une telle personne, il est préférable de remplacer ses salât qadha le plus possible et au plus vite. Ainsi, au lieu d'accomplir des salât nafil circonstancielles (comme awâbine…), il serait mieux pour lui de remplacer ses qadha.

Par contre elle devra accomplir ses sounnah mouak-kadah normalement (comme les deux sounnah avant fadjr ou après zohr…).

Il convient ici de préciser que si quelqu'un ne se rappelle plus du nombre de salât qadha qu'il a à accomplir, alors il doit réfléchir et en toute honnêteté avec lui-même, il doit se fixer un nombre de salât à remplacer répondant à la réalité. Puis il commencera à les faire petit à petit. Il fera l'intention de la sorte : "De toute les salât qadha (de fadjr par exemple) que j'ai à accomplir, je fais le premier (ou le dernier)". Ainsi, jusqu’à compléter le nombre fixé.

S’il n’arrive vraiment pas à se fixer, alors il doit commencer à faire ses qadha petit à petit, et ce, jusqu’à ce que son cœur lui dise qu’il n’y a plus de qadha à faire.

Cependant si quelqu’un se rappelle du nombre et de la date de ses salât manquées, dans ce cas lorsqu’il les accomplira, il doit impérativement préciser le jour, le mois et l’année de ceux-ci. Sinon le qadha n’est pas valable.

Afin de faciliter l’accomplissement des qadha pour ceux qui en ont beaucoup, les Oulama conseillent de faire un qadha après chaque salât fardh. Par contre, pour l’homme qui accomplit la salât en djamâ’ah, il devra éviter de faire son qadha dans la masdjid après les salât de Fadjr et de Assr.

Question répondue par Moufti Fayzal Valy

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 17/03/2016 à 16:15
The bottom