Daroul Ifta
Centre de Recherche et de Fatawa (Avis Juridique Islamique)

La Salât en congrégation

Dans ce cas il est permis de passer devant les enfants pour se joindre à la rangée de devant.
(Fatawa Daaroul Ouloum Vol.3 - Pg.339)

Moufti Fayzal Valy

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 17/10/2013 à 11:54

On peut accomplir les sounnah tant qu’on est sûr de ne pas manquer la Djamâ’ah. Si on pense qu’on manquera la Djamâ’ah en accomplissant les sounnah, alors on doit délaisser les sounnah et se joindre à la congrégation. (Fatawa Mahmoudiyya V.20 / P.221)

Question répondue par Moufti Louqman Ingar

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 02/11/2013 à 11:15

Il est makrouh (fortement déconseillé) pour un homme bâligh (pubère) de former un nouveau saff ou de se joindre à la rangée de derrière alors que le saff de devant n’est pas complet. Il faut compléter le saff de devant avant d’en former un nouveau. (Fatâwa Rahimiya vol.5 pag.136)

Moufti Louqman Ingar

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 02/11/2013 à 11:20

Si une personne n'a pas encore commencé sa salât en Djamâ’ah et elle entend l’Imâm réciter un "âyatous sadjdah" (verset du sadjdah),

  • elle pourra se joindre immédiatement après avoir entendu et accomplir le sadjdat out tilâwah avec l’Imâm.
  • et si elle se joint après que l’Imâm ait fait le sadjdat out tilâwah mais qu’il se trouve toujours dans la même rak’âte, alors il ne sera pas nécessaire au mouqtadi de faire un sadjdat out tilâwah.
  • Par contre, si après avoir entendu, elle ne s’est pas joint dans la même rak’âte, alors elle remplacera un sadjdat out tilâwah après avoir terminé sa salât. 
Question répondue par Mw Bilal Gangat le 17/03/2016 à 16:16

Si le mouqtadi a prononcé son takbir tahrima (Allahou akbar) avant que l’Imâm prononce le mîm "Ů…" de As-salâmou (lorsqu’il fait les salam), il sera considéré comme avoir eu la salah avec djamâ’ah ; au cas contraire non.

Cela implique que si une personne termine son takbir tahrima après que l’Imâm est dit as-salâmou, alors il ne sera pas considéré comme ayant eu la djamâ’ah.

De ce fait, elle ne doit pas descendre dans la position du qa’dah (position assise) -comme le sont les autres moussali à ce moment-. Si elle descend pour s’asseoir (en pensant rejoindre la djama’ah), sa salât ne sera pas valable. (Ahsanoul Fatawa vol.3 pag.270)

Question répondue par Moufti Fayzal Valy

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 17/03/2016 à 16:15

Il doit quitter la congrégation afin de refaire son woudhou en marchant vers les Saff (rangées) arrière et en faisant de l'espace entre deux personnes sans les bousculer d'une telle façon que leur poitrine se détourne de la Quibla entraînant ainsi l'annulation de leur salât.

Si cela est difficile, alors il doit abandonner sa salât et rester assis à sa place et répéter sa salât plus tard. (Fatâwa Mahmoudiyyah vol.7 Pag.143)

S'il ne peut quitter la congrégation qu'en passant devant les moussalli et qu'il n'y a pas d'autres alternatives, alors il pourra le faire à condition qu'il ne crée pas de difficultés qui gêneraient les autres moussalli. Après avoir quitté le Saff, le mouqtadi qui se trouve derrière lui devrait marcher vers l'avant et remplir  l'espace vide en accomplissant un à deux pas afin d'atteindre l'espace vide. (Shâmi vol.1 - pg.627 / Fatâwah Mahmoudiyyah vol.2 -pg.176)

Question répondue par Moufti Louqman Ingar

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 17/03/2016 à 16:15

Les juristes ont attaché une importance à ce que dans une même mosquée, une seule salah en congrégation soit accomplie, et ce dans le souci que chaque moussali reste conscient de l’importance de la première congrégatiion (djamâ’ah). Car si on s’accoutume à plusieurs  djamâ’âte, alors beaucoup de gens ne se presseraient plus pour obtenir la djamâ’ah principale, qui perdrait alors de sa considération, mais aussi en nombre de moussali. De ce fait, lorsque plusieurs personnes de la ville arrivent à la mosquée alors que la salah en djamâ’ah vient de se terminer, il leur est préférable de faire la salah individuellement. (Cette règle concerne les mosquées principales de la ville, pas les petites salles de prières dans les quartiers -Ibâdat Khâna-.

Par contre, si un groupe de voyageurs de passage arrive à la masdjid et que la congrégation vient de se terminer, eux pourront faire leur salah avec djamâ’ah dans un coin. (Fatawa D.O.Zakkaria / Kifaayatoul Moufti vol.3 pag.134)

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 01/03/2014 à 15:29
The bottom