Daroul Ifta
Centre de Recherche et de Fatawa (Avis Juridique Islamique)

L'appel à la prière (l'adhâne)

Voici quelques règles concernant l’Adhân et l’Iquâmah :

  1. Il est sounnah mouak-kada (très recommandé) de faire l’Adhân et l’Iquâmah pour chaque salât Fardh, qu'elle soit accomplie à l’heure (Ada) ou après l'heure (Qadha), en groupe ou individuellement, en voyage ou chez soi.
     
  2. Si une personne accomplit sa salât chez elle en groupe ou seule alors que dans la masdjid de sa ville l’Adhân el l’Iquâmah ont étés déjà fait, il sera alors Moustahab (conseillé) pour elle de faire l’Adhan et l’Iquâmah. Par contre, dans le cas où la salât est accomplie de façon individuelle, il ne faut pas trop élever la voix pour l’Adhân.
     
  3. La femme qui accomplit la salât chez elle ne fera pas l’Adhân ni l’Iquâmah.
     
  4. Celui qui, après avoir manqué la salât en groupe à la masdjid, accomplit sa salât seul ne doit faire ni l’Adhân ni l’Iquâmah.
     
  5. En voyage, si toutes les personnes du groupe sont présentes, il est Moustahab de faire l'Adhân, tandis que prononcer l’Iquâmah sera sounnah mouak-kadah. Il sera donc makrouh de délaisser l’Iquâmah.

Généralement, le pique-nique se fait à la campagne / montagne ou autre, (là où il n’y a pas de masdjid); dans ce cas, l’Adhân et l’Iquâmah seront sounnah mouak-kadah. (Shâmi V.2- P.48)

Question répondue par Moufti Fayzal Valy

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 17/03/2016 à 16:15

Dans le cas ou elle est en train de lire le Qour'aan :

  • Si elle est dans la mosquée, elle a le choix de continuer la lecture ou de s’arrêter un moment pour répondre à l’Adhân.
  • Si elle est chez elle, il lui est préférable d’interrompre la lecture pour répondre à l’Adhân.

Dans le cas où elle est entrain de faire le woudhou et entend l’Adhân, elle peut continuer son woudhou et répondre en même temps à l’Adhân. (Fatawa Mahmoudiyya V.12 P.44 / V.2-P.64)

Question répondue par Moufti Fayzal Valy

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 17/03/2016 à 16:15
The bottom