Daroul Ifta
Centre de Recherche et de Fatawa (Avis Juridique Islamique)

L'eau

Lorsque quelqu'un doit accomplir une salât obligatoire mais qu'il ne dispose d'aucun moyen de purification (ni eau, ni terre – un tel individu est désigné dans la jurisprudence musulmane comme étant un "fâqid out tahoûrayn"), il doit - par respect et considération à l'égard de l'heure de la salât- imiter ceux qui prient : Ainsi, le moment venu, il devra rester debout quelques instants (sans réciter quoique ce soit et sans faire l'intention d'accomplir la salât) dans la direction de la qiblah, puis elle fera le roukou' et les soudjdoûd. Par la suite, quand il disposera à nouveau de l'eau (ou, le cas échéant, de la terre), il devra réaliser le rituel de purification nécessaire avant de remplacer la prière qui n'a pu être accomplie. (Réf : "Radd oul Mouhtâr" – Volume 1 / Pages 252-253).

Mw Mouhammad Patel

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 11/10/2013 à 16:31
The bottom