Daroul Ifta
Centre de Recherche et de Fatawa (Avis Juridique Islamique)

Les ablutions (al Woudhou)

Si une personne a fait éclater un bouton, et du sang (ou du pus) en est sorti, mais elle a commencé à l’essuyer avec un mouchoir en plusieurs fois sans laisser le sang couler, alors elle devra réfléchir :

  • Si en laissant le sang sortir sans l’essuyer elle pense qu’il aurait coulé, alors le woudhou sera annulé.
  • Si à chaque fois que la personne a essuyé, il y avait tellement peu de sang qu’elle pense que si elle l’avait laissé (sans essuyer), alors le sang serait juste apparu à la surface de la peau sans couler, alors le woudhou reste valide. (Behisté Zéwar Pg. 50)

Moufti Fayzal Valy

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 04/05/2011 à 07:37

Lorsque quelqu'un doit accomplir une salât obligatoire mais qu'il ne dispose d'aucun moyen de purification (ni eau, ni terre – un tel individu est désigné dans la jurisprudence musulmane comme étant un "fâqid out tahoûrayn"), il doit - par respect et considération à l'égard de l'heure de la salât- imiter ceux qui prient : Ainsi, le moment venu, il devra rester debout quelques instants (sans réciter quoique ce soit et sans faire l'intention d'accomplir la salât) dans la direction de la qiblah, puis elle fera le roukou' et les soudjdoûd. Par la suite, quand il disposera à nouveau de l'eau (ou, le cas échéant, de la terre), il devra réaliser le rituel de purification nécessaire avant de remplacer la prière qui n'a pu être accomplie. (Réf : "Radd oul Mouhtâr" – Volume 1 / Pages 252-253).

Mw Mouhammad Patel

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 11/10/2013 à 16:31

Il n’est pas obligatoire de faire pénétrer l’eau à l’intérieur des yeux pour le woudhou et le ghousl. Ces actes de purification sont donc valides si on gardé les lentilles. Par contre, il est obligatoire de laver les coins des yeux en faisant le woudhou et le ghousl. (Masâilé woudhou Mw. Raf’ate Qâssimi-P.52-55)

Moufti Fayzal Valy

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 12/10/2013 à 07:20

Il n’est pas permis de parler des choses mondaines en faisant les ablutions. Si une personne a quelque chose d’important à dire concernant le dîne (la religion), elle pourra alors le faire rapidement. Cependant dans tous les cas, il n’est pas permis de parler en laissant l’eau couler. A travers un hadith, le Prophète Mouhammad (sallallâhou 'alayhi wa sallam) a attiré notre attention sur la gravité de gaspiller l’eau en faisant le woudhou. Une fois, Il passa près du compagnon Sa'd (radhiy Allâhou 'anhou) qui faisait le woudhou (ablutions); Il lui dit : «Qu'est-ce que ce gaspillage (d'eau) ô Sa'd ?» Ce  dernier répondit : « Peut-il avoir gaspillage (d'eau) dans l'accomplissement du woudhou ?» Oui! répliqua le Prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam), même si tu fais le woudhou au bord d'une rivière.(Fatawa Mahmoudiyya V.20—P.239)

Question répondue par Moufti Fayzal Valy

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 20/10/2013 à 14:23

Seul le fait de rire aux éclats pendant la salât annule le woudhou et la salât. En dehors de la salât, ni le rire, ni les injures n’annulent le woudhou, quoi que cela ne fait pas partie des manières du musulman d’injurier autrui.

Question répondue par Moufti Fayzal Valy

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 20/10/2013 à 14:22

Le fait de voir le satar (awrah—partie cachée) d'une autre personne, n’annule pas le woudhou. Par contre il faut bien comprendre qu'il est interdit de regarder le satar d'une personne (mahram ou pas) intentionnellement.

Si on fait le woudhou en ayant le satar découvert ou une partie du satar se découvre pendant le woudhou, ce dernier sera toujours valable.

Mais il ne faut pas oublier qu'il n'est pas bon de rester le satar découvert (même si on est seul chez soi). Cela est contraire à la pudeur même du musulman. D'après les juristes, il est wâdjib de couvrir son satar même lorsqu'on est seul (sauf pour une raison valable comme le bain, etc...)

(Al-Bahroul-Ra'iq vol.1 pag.283 / Hashiyat Ibn Abidin vol.1- pg.270)

Question répondue par Mw Bilal Gangat le 08/05/2011 à 20:07

Selon l'avis de l'Imâm Abou Hanîfah (rahimahoullâh), il est nécessaire aussi bien à l'homme qu'à la femme de faire le massh directement sur la tête.  (Réf: "Al Awsat" - Volume 1 / Page 471)

Question répondue par Mw Mouhammad Patel

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 20/10/2013 à 14:24

Si un homme a une barbe épaisse, lorsqu'il se lave le visage au cours des ablutions, il lui est nécessaire de laver seulement les poils apparents et "externes" de sa barbe et non la peau qui se trouve en dessous. Néanmoins, le Khilâl de la barbe entière reste sounnah. 
Par contre, si quelqu'un a une barbe fine -c'est à dire que la peau qui se trouve en dessous des poils est visible-, dans ce cas, il lui est nécessaire de laver aussi bien les poils de la barbe que la peau en dessous.

Question répondue par Moufti Fayzal Valy le 17/02/2014 à 12:03
The bottom