Daroul Ifta
Centre de Recherche et de Fatawa (Avis Juridique Islamique)

Le Qour'aan

Réponse : La sourate "Abassa" est mecquoise (c'est à dire qu'elle a été révélée avant que le prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) n'émigre à Madina).

Elle traite de questions ayant un rapport avec l'éthique et la morale et elle oriente les regards vers la Puissance d’Allah.

Elle commence par la narration du non voyant Abdoullah Ibnou Oummi Maktoum (radhiy Allâhou anhou) qui s’adressa au prophète (  sallallâhou 'alayhi wa sallam)   alors que ce dernier était en discussion avec quelques notables de Qouraych (d’après Ibnou Djarir et Ibnou Hâtim et Abbâs ibnou Abdil Mouttalib). Il les invitait vers Allah et vers l’Islam, espérant que certains d’entre eux se rallieraient à l’Islam, parce qu’il est d’usage que les gens aient tendance à suivre l’exemple de leurs représentants les plus illustres. Donc, au moment de l’entretien, l’aveugle Abdoullah Ibnou Oummi Maktoum (radhiy Allâhou anhou) vint auprès du prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) et lui dit : « Ô envoyé d’Allah ! Apprenez-moi ce qu’Allah vous a appris ». Ne recevant pas de réponse, il répéta encore sa demande car étant aveugle, il ne pouvait pas voir que le prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) était occupé. Le prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) en fût contrarié. Il apostropha le non voyant, fronça les sourcils de mécontentement et se détourna de lui afin de poursuivre sa prédication et tenter de convaincre ces quelques notables, d’autant plus qu’ils critiquaient la religion d’Allah, disant qu’elle n’était acceptée que par les pauvres et les esclaves. C’est alors qu’Allah fit descendre les versets suivants, blâmant le comportement du prophète (sallallâhou ‘alayhi wa sallam) à l’égard du non voyant.

1. « Il (le prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam))s’est renfrogné (il a froncé les sourcils) et il s’est détourné (du non voyant)

2. Parce que le non voyant (Abdoullah Ibnou Oummi Maktoum) est venu à lui (il a interrompu la conversation engagée entre le prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) et les notables de Qouraych)

A la suite de ce reproche, le prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) se montrait très prévenant à l’égard de Abdoullah Ibnou Oummi Maktoum (radhiy Allâhou anhou).Chaque fois qu’il le voyait, il l’honorait, l’accueillait avec le sourire en lui disant : «Bienvenue à celui par lequel Allah m’a blâmé», étendait son vêtement sur le sol, le faisait asseoir et engageait la discussion avec lui.

Notons bien que le reproche d’Allah fait au prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) est un reproche adressé à quelqu’un qui L’aime et qui est aimé de Lui. Il est empreint de douceur car le verset emploie la troisième personne du singulier, comme si la personne considérée était absente. En effet, il n’est pas dit : «Tu t’es renfrogné et tu t’es détourné ». Ainsi celui qui n’a pas été témoin de la scène ne saura pas de qui il s’agit.

Le prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) a été éduqué par Allah car il est aimé par Lui. Il est ainsi éclairé par la lumière de la vérité. Lui-même a dit : « Mon Seigneur m’a éduqué et Il a parfait mon éducation » au point que son caractère est devenu le Qour’aan.

Question répondue par Mw Bilal Gangat le 05/05/2011 à 12:48

La plupart des cent quatorze sourah du Qour’aan ont été révélées à différents moments et à différents endroits de façon fragmentaire sur une période approximative de vingt-trois années. L'ordre des versets du Qour’aan ne suit pas l'ordre chronologique de la révélation. Une des raisons de l'absence de cette concordance est que la révélation descendait selon les besoins du moment de ceux à qui elle était adressée immédiatement. Ses besoins étaient variés et étaient principalement les suivants :

  • Une réponse à un événement.
  • Une réponse à une occasion particulière.
  • Une question au Prophète (sallallahou alaihi wasallam).
  • Une question faite par le Prophète (sallallahou alaihi wasallam).
  • Une réponse à des questions générales.
  • Concernait des personnes particulières, leur implication en termes de blâme ou d'exonération.
  • Une réponse à un besoin précis ou pour trancher un problème concret et donner ainsi des preuves, dénoncer les hypocrites.
  • Implanter graduellement la foi dans le coeur des croyants et les éduquer islamiquement.
  • Fortifier le cœur du Prophète (sallallahou alaihi wasallam) et le soutenir en lui adressant continuellement des révélations toutes les fois qu'un besoin de guidée survenait.
  • Par égard pour le Prophète (sallallahou alaihi wasallam) car la révélation était une épreuve très difficile.
  • Implanter graduellement les lois d'Allah et la foi dans le coeur des croyants et pour suivre la mise en place de la société musulmane.
  • Rendre la compréhension, l'application et la mémorisation de la révélation plus facile aux croyants.

Si pour une de ses raisons un verset était révélé, ce dernier n'était pas confiné à cette dernière, mais selon la majorité des Oulama, la leçon est générale et s'applique à tous sans limite temporelle (Al 'ibratou bi 'oumoumil lafz la bikhoussoussis sabab).

Cependant, bien que la différence entre l'ordre du Qour’aan et l'ordre de la révélation soit chronologique, l'ordre textuel des versets du Qour’aan est issue de la révélation. En effet, d'après le consensus des Oulama, l'ange Djibrail (as) indiquait au Prophète (sallallahou alaihi wasallam) la place exacte de chaque verset dans les textes coraniques et le Prophète (sallallahou alaihi wasallam) l'indiquait à son tour aux scribes du Qour’aan. Il a rapporté dans un riwâyah de Boukhâri de Ibn Zoubeir (radhia Allâhou anhou)  dans lequel il mentionne qu'il questionna Ousmân (radhia Allâhou anhou)  à propos de la transcription de certains versets. Ousmân (radhia Allâhou anhou) lui répondit :" O fils de mon frère, je ne changerais rien de sa place". Cette réponse montre distinctement que Ousmân (radhia Allâhou anhou)  n'avait aucune possibilité de changer la place d'un verset, car ce dernier était déjà fixé par la révélation.

Wallâhou a'lam

Question répondue par Moufti Louqman Ingar le 06/05/2016 à 20:54
The bottom