Daroul Ifta
Centre de Recherche et de Fatawa (Avis Juridique Islamique)

Les divertissements

Tous les jeux de hasard sont formellement interdits par la Chari'ah, à partir du moment où il y a des mises (paris d’argent ou autres) de la part des participants ; ceci est appelé en arabe : "mayssir". Il n'y a pas de distinction sur le fait que le sport sur lequel porte le jeu soit licite ou non. Cette interdiction est exprimée dans le Saint Qour'aan à travers ce verset : "Ô les croyants! Le vin, le jeu de hasard (le mayssir), les pierres  dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, œuvre du Diable. Écartez-vous en, afin que vous réussissiez". (S.5/ V.90)

Question répondue par Centre de Recherches et de Fatâwa de la RĂ©union le 27/04/2016 à 19:32
The bottom